image du chargeur

Charlette Desiré N’Guessan : la techpreneure au cœur de la reconnaissance faciale en Afrique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Si le monde de l’intelligence artificielle est encore à des débuts timides en Afrique, son essor est une des priorités des programmes de développement dans bon nombre de pays sur le continent. En effet, si en Occident, les technologies développées en la matière sont légion, ce n’est pas toujours le cas en Afrique où les infrastructures et compétences humaines font souvent défaut. Charlette Desiré N’Guessan fait partie des jeunes du continent qui relèvent avec brio les objectifs de développement durable liés aux technologies numériques. Fanaka & Co vous amène à la découverte de cette jeune entrepreneure et de sa solution Bace API.

En quoi consiste réellement Bace API ?

Apporter sa pierre à l’édifice et offrir une solution de reconnaissance faciale adaptée aux Africains, tel est le combat qu’a décidé de mener Charlette Désirée Nguessan.

Tout est parti d’un double constat :

Dans des secteurs sujets à l’insécurité, il est plus qu’indiqué de disposer d’outils technologiques pour lutter contre la fraude. Or sur le continent, l’intelligence artificielle (IA) n’est pas encore suffisamment popularisée pour répondre à un tel besoin. Charlette est intimement convaincue que l’IA est la solution pour la récupération et la vérification d’informations, entre autres réalisations.

 

Les algorithmes de reconnaissance faciale ont bien souvent du mal à distinguer les personnes à la peau noire, causant d’énormes torts à cette communauté. En effet, un rapport du National Institute of Standards and Technology (NIST), un centre d’expertise affilié au gouvernement américain, indique que la reconnaissance artificielle reconnaît à tort les personnes de couleur 100 fois plus souvent que les caucasiens.

 

Charlette Désiré Nguessan a donc décidé de s’attaquer à ce double problème en mettant au point, en 2018, un système spécifiquement adapté aux personnes à peau foncée, notamment les Africains. Son nom : Bace API. L’application se sert de vidéos ou d’images directement stockées sur le téléphone portable pour aider à confirmer l’identité d’une personne. Bace API dispose d’une grande base de données qui permet de détecter un visage et de vérifier l’exactitude des informations collectées.

 

Mais qui est CharletteDesiré N’Guessan ?

 

Charlette Desiré N’Guessan est une entrepreneuse ivoirienne de 27 ans qui évolue dans le domaine de la technologie. Diplômée en génie électronique et logiciel, et certifiée en sciences des données et apprentissage automatique par l’Université Worldquant, elle milite activement pour l’équilibre des genres dans l’écosystème de la technologie. Elle est cofondatrice à BACE GROUP, une entreprise qui fournit des solutions de reconnaissance faciale.

 

De plus, Charlette est une contributrice à The Good Al, un groupe dont l’objectif est d’aider les entreprises, décideurs politiques, universitaires et étudiants à exploiter le pouvoir de l’intelligence artificielle pour la bonne cause et à construire des technologies responsables.

 

Toujours dans le domaine de l’intelligence artificielle, Charlette Desiré N’Guessan partage son expérience et ses acquis sur The Al Book, le premier ouvrage collectif sur l’application de l’intelligence artificielle au secteur des services financiers. Il réunit des entrepreneurs, des investisseurs et des experts en IA de premier plan.

 

Ces derniers y partagent en exclusivité leurs visions et leurs points de vue uniques sur la nature de l’IA, l’apprentissage automatique et l’apprentissage profond, les solutions d’IA pour la finance, les réglementations ainsi que les considérations éthiques et les projections quant à l’avenir de cette technologie et à la manière dont elle impactera nos vies et nos emplois. D’ailleurs, sa technologie de reconnaissance faciale s’adresse essentiellement aux banques et institutions financières.

 

 

BACE GROUP, une entreprise profondément ancrée dans le numérique

 

BACE GROUP propose des logiciels d’identité numérique. Elle permet aux différentes entreprises d’optimiser leurs plateformes de gestion d’identité et leur processus KYC (Know Your Customer, un processus d’identification et de vérification de l’identité d’un client), en utilisant des technologies de pointe telles que la reconnaissance faciale et l’intelligence artificielle.

 

L’entreprise résout le problème de l’insécurité en Afrique à travers les missions suivantes :

  • Renforcer le système d’identité en AfriqueBACE GROUP a pour objectif de créer des identités numériques uniques pour tout citoyen en investissant et en utilisant les technologies biométriques, notamment la reconnaissance faciale.
  • Favoriser l’inclusion de la population locale : BACE accompagne la population locale dans les démarches / services en ligne, à distance, en temps réel et de n’importe où.
  • Lutter contre la fraude : BACE GROUP crée un environnement sécurisé entre les entreprises et les citoyens, protège les données personnelles et investit dans la sensibilisation des utilisateurs finaux qui sont bien souvent le maillon le plus faible de la chaîne.

 

Charlette Desiré N’Guessan, une techpreneure à suivre

 

À moins de 30 ans, Charlette Desiré N’Guessan fait partie de ceux qui révolutionnent le monde de la technologie en Afrique. Ses prouesses dans la reconnaissance faciale montrent qu’elle est déterminée à faire rayonner le secteur et par extension l’Afrique.

 

Malgré son jeune âge, elle a reçu de nombreuses distinctions qui ont ponctué sa carrière. Elle est la première femme africaine à avoir reçu le Prix Africain de l’innovation en ingénierie de la Royal Academy of Engineering. En novembre 2020, elle est lauréate du prix africain de l’ingénierie 2020 et fait partie des 100 jeunes Africains les plus influents de cette année. L’année suivante, en mars, elle entre au palmarès des 20 femmes leaders en IA à suivre en Afrique.

 

Évoluant dans un milieu dit masculin, elle ne se laisse pas pour autant intimider et brille par son ambition et son désir d’impacter l’Afrique. C’est une femme ambitieuse, une source d’inspiration pour de nombreux jeunes et un véritable modèle pour les filles qui s’intéressent de plus en plus aux STEM, notamment celles qui avaient besoin d’un mentor. Charlette remplit parfaitement ses rôles et son engagement dans la cause de la femme montre son implication.

Charlette Desiré N’Guessan, un vrai modèle à suivre et de très près.